Énergies

A l’Union, tout est mis en oeuvre pour optimiser les consommations d’énergie. Au niveau du site, on travaille à la rationalisation de l’éclairage et de l’énergie utilisée pour celui-ci, au raccordement du quartier au réseau de chaleur ville alimenté par la biomasse.

Au niveau des bâtiments, on privilégie les conceptions bioclimatiques limitant de fait les besoins en énergie, et on développe les dispositifs de production et de consommation d’énergie à base d’énergies renouvelables : toits équipés de panneaux solaires pourvoyeurs d’énergies thermique et photovoltaïque… L’Union ambitionne d’atteindre l’autosuffisance énergétique à l’échelle de l’ensemble du site. 


C'est en cours

Projet Smart Grids

A l’Union, l’aménageur et ses partenaires (Eaux du Nord, ERDF, GRDF, Véolia, LMCU, Université Lille 1) étudient comment rendre « intelligents » l’ensemble des réseaux en cours de constitution (eau, électricité…). Cela signifie mettre en place, au niveau de ces réseaux, des capteurs et des outils de recueil de données et, à terme, développer des outils de prévision et d’aide à la décision qui permettront d’optimiser la production et la consommation d’énergie à l’échelle du quartier.

 

Le siège social de LMH, un bâtiment bioclimatique

Ce bâtiment, livré en 2015, utilisera le système de la dalle active pour le chauffage. Assez répandu en Allemagne et en Autriche mais encore neuf en France, le système se sert de l’inertie du béton, dans lequel circule de l’eau tiède. Il sera raccordé à terme au réseau de chauffage urbain de Roubaix alimenté à 60% par la biomasse. Outre la dalle active, le bâtiment exploitera d’autres dispositifs, comme l’adaptation du bâtiment à la course du soleil (dans la journée et l’année), pour exploiter au maximum la lumière et la chaleur naturelle. Le bâtiment tend ainsi vers la performance passive, acquise essentiellement par les performances propres du bâtiment, sans dispositif de récupération d’énergie. Ses caractéristiques énergétiques sont, en outre, supérieures à celles exigées pour labelliser un bâtiment HQE. La construction est conforme à la réglementation thermique en vigueur (RT 2012).

ImprimerTwitterFacebookbackToTop