Gouvernance & participation

Le projet de l’Union est porté par Lille Métropole et par les villes de Roubaix, Tourcoing et Wattrelos. L’aménagement du site a été confié au groupement SEM Ville Renouvelée / SPL Euralille, jusqu’en 2022. Le cabinet Reichen et Robert et associés est l’urbaniste en chef du projet. La configuration intercommunale du territoire, la diversité des parties prenantes, et l’ampleur du projet justifient un dispositif de gouvernance et de conduite original.

Une gouvernance partagée

L’implication et la participation des autres parties prenantes (habitants, associations, entreprises…) se matérialisent au sein du club des partenaires, qui réunit les personnes impliquées dans la réalisation de l’écoquartier : structures mises en place par les collectivités dans le cadre de leur politique de participation des habitants, associations, entreprises implantées ou ayant un projet d’implantation sur le territoire de l’Union, organismes de formation et de sensibilisation. Des représentants du club des partenaires travaillent régulièrement avec l’aménageur au sein de groupes de travail, en fonction des besoins du projet.

L’instance de décision du projet prend la forme d’un comité de pilotage, qui réunit les vices-présidences de Lille Métropole directement concernées par le projet, et les maires des trois villes.

Des structures
de participation originales 

Tous les deux ans environ se tiennent les assises de l’Union. Il s’agit d’un temps de travail et d’échanges où se rencontrent les équipes techniques, les élus, les partenaires institutionnels et tous les usagers de l’Union. C’est vraiment le point d’orgue de la participation : l’état d’avancement et les perspectives du projet y sont largement présentés et débattus.

Par ailleurs, le projet de l’Union est doté d’un FPH (fonds de participation des habitants), dont l’une des caractéristiques est d’être intercommunal. Ce fonds permet de soutenir les initiatives des habitants et des usagers de l’Union, en lien avec le projet d’aménagement.

Enfin, depuis 2009, l’aménageur travaille, dans le cadre d’une convention de partenariat, avec le collectif de l’Union, une association constituée d’anciens salariés de l’Union et d’habitants. Ce collectif travaille sur plusieurs projets : agriculture urbaine, lieu de mémoire du textile, habitat écologique partagé. 

ImprimerTwitterFacebookbackToTop