Le 11 décembre 2009

C'est quoi, la gestion évolutive ?

Des jardins familiaux pour le quartier du Cul de Four


Ils seront très prochainement installés à Roubaix sur un terrain que délimitent les rues d’Iéna, de Marengo et de Wagram. Longtemps, ce terrain a servi de lieu d’entraînement de cross. Puis, c’est devenu une prairie sauvage. Intégré au projet d’aménagement de l’Union, il ne sera pas équipé avant quelques années. Dans l’intervalle, la SEM Ville Renouvelée a choisi d’en confier l’usage et la gestion au comité de quartier du Cul de Four, selon un principe qui lui est cher et qui a pour nom « gestion évolutive ». En clair, ce principe permet l'exploitation des terrains en attente d'équipement à travers la mise en œuvre de projets temporaires à vocation sociale ou environnementale. Le projet des jardins familiaux du Cul de Four allie ces deux vocations. Leur aménagement  tout d'abord a été confié par la SEM à l'Association Roubaisienne d'Insertion (ARI) qui organise des chantiers-école. Frédéric Andrieux, coordinateur, décrit le travail en cours : « Il a d’abord fallu faucher et enlever les pierres du terrain, le plus souvent à la main. Une autre équipe doit procéder à la clôture des parcelles et construire le chalet commun. Une haie vive séparera les jardins de la rue, et sur le terrain d'en face, une prairie fleurie a été semée et des arbres fruitiers vont être plantés. Pour les travailleurs en insertion, c’est un chantier nouveau, sur un site en devenir dont tout le monde entend parler. C’est valorisant. » Cette vocation à la fois sociale et environnementale s'exprime aussi pleinement dans la destination du projet. Mme Badezet, responsable du comité de quartier du Cul de Four, explique : « Nous allons aménager 10 jardins sur ce terrain qui ont tous été déjà attribués : les habitants du quartier sont très en demande. C’est pour eux une occupation, un loisir mais un moyen également de réaliser des économies sur l’achat de fruits et de légumes. La plupart de nos jardiniers ont plus de 50 ans, sont Rmistes ou ont des revenus très modestes. »

Des jardins très attendus

Les futurs jardiniers attendent depuis des mois leurs parcelles. Installation de nomades, dépôt d'ordures sauvage... l’opération a été repoussée à plusieurs reprises. Ces problèmes réglés peu à peu par la mairie de Roubaix, l'aménagement se poursuit. L’accord entre la SEM Ville Rrenouvelée et le comité de quartier du Cul de Four porte sur trois ans renouvelables. Le temps pour nos jardiniers de faire de belles récoltes !