Présentation de l'Union, de son histoire, de ses acteurs et de ses enjeux. L'Union est un projet de renouvellement urbain participant à la redynamisation de Lille Métropole et plus particulièrement des villes de (Roubaix-Tourcoing-Wattrelos). Pôle d'excellence économique et éco-quartier pilote, l'Union comprend un vaste programme de construction de 1 400 logements neufs.

Présentation

L'Union : 3 000 nouveaux habitants en 2015

Le projet des urbanistes Reichen et Robert vise à introduire le logement comme une composante à part entière du projet d'aménagement. À l'image de ce qui est prévu dans la démarche liée à l'éco-quartier, le volet logement répond aux enjeux environnementaux et sociaux liés au développement durable de la ville. À terme, l'Union a pour objectif d'accueillir 3 000 nouveaux habitants.

Exemple de logements à Breda, Pays-Bas

Vivre dans une cité durable

Les quartiers ont été imaginés pour favoriser les économies d'échelle en faisant coexister les différentes fonctions de ce lieu : logements, équipements, activités tertiaires, services de proximité... L'objectif est d'éviter l'étalement urbain pour limiter les déplacements et ne pas multiplier les infrastructures.

On opte alors pour

  • des logements sur quatre étages, plus faciles à chauffer,
  • des quartiers où logements, entreprises et équipements coexistent au sein d'un même espace.

En augmentant ainsi la densité urbaine, il devient possible de réserver des emprises pour des espaces naturels de grande taille essentiels à la qualité de l'environnement. L'idée est de créer des espaces de vie optimum et non de juxtaposer des bâtiments dont les usages seraient désolidarisés.

En effet, ils se verront octroyer un jardin collectif ou individuel et pourront, dans la plupart des cas, bénéficier d'un vis-à-vis direct sur la verdure.

Dans cette optique, les habitants bénéficieront d'un cadre de vie privilégié. En effet, ils se verront octroyer un jardin collectif ou individuel et pourront, dans la plupart des cas, bénéficier d'un vis-à-vis direct sur la verdure. En termes de constructions, un effort considérable sera fourni pour diversifier l’offre énergétique et avoir davantage recours à la production d’énergies renouvelables (systèmes d’appoint au bois, systèmes de cogénération ou mini-réseau de chaleur, toitures photovoltaïques, éclairage naturel, etc.)... Enfin, pour inciter aux déplacements doux, des aménagements seront effectués pour mettre à disposition des habitants des équipements qui prévoient l'usage du vélo (ascenseurs et locaux adaptés).

L'habitat vecteur de mixité sociale

Les enjeux de la diversité sociale se concentrent autour de la nature de l'offre d'habitat.

Les objectifs sont :

  • de proposer une large gamme de logements pour favoriser un accès pour tous et lutter contre l'exclusion, 
  • accueillir une population sociologiquement variée.

L'adaptation de l'offre d'habitat à la demande sociale trouve une illustration concrète sur l'îlot Stephenson avec la démarche concertée menée autour du projet d'auto-réhabilitation de 30 maisons anciennes.

Pour y parvenir, les promoteurs et les bailleurs sociaux qui interviendront à l'Union devront s'engager à respecter :

  • 30 % de logements locatifs sociaux.
  • 30 % de logements dédiés aux catégories intermédiaires.
  • 40 % de logements en accession libre.

De la même manière, cette mixité sociale devra pouvoir se vérifier au sein même des immeubles, dès lors que ceux-ci dépassent une vingtaine de logements.

L'adaptation de l'offre d'habitat à la demande sociale trouve une illustration concrète sur l'îlot Stephenson avec la démarche concertée menée autour du projet d'auto-réhabilitation de 30 maisons anciennes.

Une étude, en cours de réalisation, viendra préciser le projet de Reichen et Robert sur le volet logement. Ses résultats sont attendus pour début 2010.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter :

À terme, l'Union a pour objectif d'accueillir 3 000 nouveaux habitants :

  • Rives de l'Union Sud : 9 500 m² - 110 logements,
  • Saint Joseph : 13 000 m² - 154 logements,
  • La Tossée : 17 800 m² - 210 logements,
  • Quais de l'Union : 2 200 m² - 26 logements,
  • Stephenson : 30 logements en auto-réhabilitation, 12 400 m² - 147 logements,
  • Secteur central : 34 500 m² - 400 logements,
  • Rives de l'Union : 40 000 m² - 480 logements.

En augmentant ainsi la densité urbaine, il devient possible de réserver des emprises pour des espaces naturels de grande taille essentiels à la qualité de l'environnement. »

L'Union est un projet de renouvellement urbain porté par Lille Métropole Communauté urbaine en lien avec les villes de Roubaix, Tourcoing et Wattrelos