• Vie du Projet

Le 01 juillet 2015

La Ruche d’entreprises de l'Union à moins de 4 mois de son ouverture

  • La Tossée
  • Économie
La Ruche d’entreprises de l'Union à moins de 4 mois de son ouverture

Les travaux de construction de la nouvelle Ruche d’entreprises de l’Union touchent à leur fin. Dans quatre mois, plus de 60 nouveaux entrepreneurs s’installeront dans cette ruche d’entreprises « nouvelle génération ». Marie-Camille Hegazy, chargée de mission pour la Ruche de l’Union, revient sur ce projet hors normes, également emblématique pour le Réseau des Ruches d’entreprises Nord de France.


Combien d’entreprises ont déjà réservé leurs bureaux dans la nouvelle Ruche ?

Le taux de remplissage atteint 65 %. Plus de 45 entreprises issues de tous les secteurs d’activités s’installeront à l’ouverture de la Ruche. Parmi elles, toutes les entreprises de la ruche actuelle de Tourcoing, qui déménageront sur l’Union. Certaines profiteront de cette installation pour s’agrandir et se développer.

Concrètement qu’est-ce qui va changer par rapport à l’ancienne Ruche ?

Nous allons permettre à nos entreprises de bénéficier d’un nouvel environnement de travail – plus grand, plus beau, plus moderne – et surtout du rayonnement du quartier de l’Union. Nous allons travailler dans une logique de « cross business » en cherchant les liens et les complémentarités avec les autres activités de l’Union. L’idée est bien d’intégrer nos entreprises dans l’environnement et la dynamique de l’Union afin que ce soit profitable pour tous.

Au-delà des bureaux, la Ruche compte aussi quelques ateliers... Pourquoi ?

C’est une nouveauté sur la métropole même si l’offre existe déjà sur le département du Nord. La Ruche compte 11 ateliers de 120 à 260 m2 pour les activités « de production » à petite échelle ou encore pour les activités qui ont besoin d’un showroom. Chacun de ces ateliers propose un espace en rez-de-chaussée et des bureaux en mezzanine, et la cour intérieure de la Ruche est totalement adaptée aux activités de livraison et d’expédition de marchandises. C’est vraiment une offre intéressante qui permet de réintroduire les petites activités industrielles en ville... Plusieurs entreprises de ce secteur ont déjà choisi la nouvelle Ruche pour se lancer. Leur champ d’activité va de l’impression numérique sur textile à la production d’abris de jardin design.

La future Ruche en chiffres

  • Un bâtiment de 4200 m2 100 % dédié à l’entrepreneuriat
  • Jusqu’à 75 entreprises accueillies (contre une trentaine dans une ruche « classique »)
  • 11 ateliers de production
  • 84 bureaux disponibles à la location
  • Un parking silo de 380 places