• Chantiers

Le 16 septembre 2014

Le Kipstadium se dévoile à l’Union

  • Rives de l'Union
  • Vie du Projet
Le Kipstadium se dévoile à l’Union

Le 12 septembre, à l’Union, Kipsta ouvrait à la presse les portes du chantier de son futur siège international. Stylos, micros et caméras, locaux ou nationaux, étaient présents pour découvrir ce grand projet et connaître son nom : ce sera Kipstadium…


KIP pour « équipe », STA pour « stade », et DIUM pour « plein air », car, en plus d’un magasin, d’un espace de restauration et de bureaux, la marque sports collectifs d’Oxylane (ex-Décathlon) implante un grand complexe de pratique indoor et outdoor.

Sur 45 000 m2, il y aura 20 terrains de sport : du grand terrain de foot et rugby (déjà en place) aux parquets de basket en passant par le volley mais aussi le foot américain, le cricket, le hockey sur gazon et bien d’autres. Des lieux que pourront utiliser les scolaires du quartier (à qui Kipsta va d’ailleurs demander de choisir les futurs noms des terrains), les entreprises, des clubs mais aussi tous ceux qui veulent jouer entre amis.

 

Un site prometteur

A la presse, Franck Demaret, directeur général de la marque Kipsta, a réaffirmé son enthousiasme pour l'Union : « C’est une vraie fierté pour nous d’investir un tel site. Nous sommes une entreprise du Nord et il était impensable pour nous de nous installer ailleurs que chez nous. Une marque mondiale, c’est aussi une marque locale. Sur un plan personnel, je suis très fier d’avoir conservé un maximum des anciens bâtiments qui sont magnifiques, de pouvoir relier, via ce projet, le passé et l’avenir. Et puis nous sommes bien entourés ! En face, par exemple, on a le CETI et donc, dans notre réflexion sur les textiles sportifs de demain, on pourra discuter avec eux. Des synergies sont possibles. » Car l’idée du complexe de pratiques sportives, c’est aussi pour la marque la volonté de « se placer du côté de ses utilisateurs. Nous voulons les observer dans leurs pratiques sportives, identifier des besoins, discuter avec eux pour concevoir ici les produits de demain. »

Et c’est donc à l’Union, où vont s’installer début 2015 les 80 collaborateurs actuels de la marque et une dizaine de nouveaux embauchés, que seront conçus les produits qui vont équiper des sportifs au Brésil, en Inde, en Russie comme à Roubaix, Tourcoing ou Wattrelos.