• Vie de Quartier

Le 04 juillet 2017

Le travail change, réinventons le design !

  • Économie
Le travail change, réinventons le design !

Le 20 juin dernier, une cinquantaine de professionnels participait à une conférence-débat sur le thème du design et des nouveaux modes de travail, co-organisée par ADIM Nord-Picardie, la SEM Ville renouvelée, Lille design et Crouzet Agencement


Quand le design s’adapte aux mutations du travail

Du travail nomade au télétravail, des usages connectés aux nouvelles formes de management, les modes de travail connaissent un bouleversement qui implique de repenser le design et l’aménagement des espaces intérieurs.

Des enjeux au cœur de la conférence-débat « design, révolution managériale, espace de vie et de travail » organisée à l’immeuble Quatuor, qui réunissait une palette d’intervenants représentant toute la chaîne d’aménagement des espaces de travail : promoteur immobilier, constructeur, aménageur, designer, fabricant de mobilier.

Pour Jean-Maurice Morque, directeur de Crouzet Agencement à Roubaix, les aménagements intérieurs contemporains n’ont plus rien de commun avec l’environnement de travail des années 1990. Après la segmentation de l’espace privé et de l’espace de travail, l’heure est désormais à la porosité de ces sphères, mais aussi à l’agencement sur le lieu de travail d’espaces complémentaires, permettant d’échanger, de se concentrer, de se ressourcer…  

 

 

Des espaces pensés à partir des besoins des utilisateurs

Même discours chez Sylvain Taillard de l’agence Piks design, selon lequel la logique « un bureau, une personne » est progressivement remplacée par une approche « une tâche, un espace » au travers de laquelle le travailleur, tout au long de la journée, est amené à changer d’endroit pour rencontrer un client ou réaliser un « brainstorming ». Pour concevoir ces espaces de travail, l’agence Piks associe préalablement les collaborateurs dans le cadre d’ateliers co-créatifs, pour développer des aménagements adaptés aux besoins de leurs utilisateurs.

Poussant encore plus loin cette approche en termes de flexibilité, la start-up MOFFI, représentée par son dirigeant Edouard Coisne, propose pour sa part des locations éphémères de bureau. Une solution adaptée aux espaces de coworking comme à une entreprise aux effectifs variables ou qui organiserait un hackathon.

 

Une expérience à renouveler

Pour Guillaume Jacquot, responsable de programmes à ADIM Nord-Picardie :« outre les  professionnels de l’aménagement et de l’immobilier, ce type d’événement permet de rassembler une variété d’acteurs pour échanger autour de projets innovants et inspirants : designers, chefs d’entreprise, architectes… Et participe au rayonnement du quartier de l’Union ». Face au succès de cette conférence-débat, ses organisateurs envisagent d’ailleurs de reproduire l’expérience à intervalles réguliers, en différents points du quartier de l’Union.