• Vie de Quartier

Le 18 décembre 2014

Les nouveaux propriétaires des maisons Stephenson découvrent leur quartier

  • Secteur central et Stephenson
Les nouveaux propriétaires des maisons Stephenson découvrent leur quartier

Réhabilité dans le cadre d’un projet participatif, l’îlot Stephenson reprend peu à peu vie avec l’installation de ses nouveaux habitants.


29 maisons ont été réhabilitées...

... 13 pour être cédées à LMH et 16 pour être vendues à des propriétaires privés. Dix de ces dernières ont trouvé preneurs. Jeunes couples, familles, chacun prend peu à peu possession des lieux et découvre son nouveau chez lui.

Valère et son amie Caroline, 25 et 21 ans, font partie de ceux-là. Ils viennent de réaliser leur premier achat immobilier. « On vivait dans un appartement de 24 m2 à Mons-en-Barœul », explique le jeune imprimeur. « Là, on passe à 85 m2 et on a un petit jardin dans lequel on cultivera un potager. C’est un vrai changement. »Le couple a investi les lieux à la mi-septembre. « On a juste eu à faire la déco. Mais ce qui compte aussi pour nous, c’est le côté économie d’énergies. Il fait gris dehors et grâce au puits de lumière, aux baies vitrées, on n’a pas besoin d’éclairer. Il y a une isolation extérieure du côté du jardin, c’est vraiment un plus. »

A 44 ans, Sabine, elle, a été séduite par les photos de la maison témoin sur Internet. Elle a acheté une des maisons et y a emménagé avec ses deux enfants de 17 et 20 ans en juin dernier. « Il n’y a presque pas de travaux à faire, c’est mieux pour moi qui suis seule avec deux enfants. Pour l’instant, je n’ai pas encore pu vérifier le côté écologique, et donc économique de la maison, mais l’hiver arrive et je pourrai donc tester l’isolation. En tout cas, j’ai confiance !»

La maison témoin… c’est Sylvain, technicien de 36 ans, et sa compagne qui l’ont achetée ! « C’est un projet que nous suivions depuis longtemps. Le côté participatif, l’accompagnement prévu vis-à-vis des habitants, nous a vraiment paru intéressant. En plus, nous connaissions l’architecte Patrick Bouchain qui a conduit la réhabilitation de l’îlot. Il avait déjà travaillé à La Condition Publique à Roubaix. Nous aimons l’idée que la mémoire des lieux a été préservée, et qu’en même temps le quartier a évolué », expliquent-ils.

 

Un quartier dans lequel les habitants se sentent bien

« Si le quartier évolue comme ce qui est prévu, ça sera vraiment bien », indique Sabine. « Je me sens en sécurité dans la rue. La maison est très bien placée : près du métro pour mes enfants, près de la voie rapide, pas loin du centre-ville, c’est idéal ».« Et c’est aussi un quartier qui prévoit de l’espace pour les espaces verts communs ou individuels », ajoute Sylvain.

Une vision du quartier que résume Valère : « on sait que le quartier va évoluer positivement, qu’il va y avoir des commerces… En fait, ça correspond à ce qu’on attendait : un village actif ».

Plus d'infos sur les maisons toujours à vendre rue Stephenson et rue de la Tossée